Le baobab, l'arbre magique aux 1 000 usages et bienfaits
Le baobab, l'arbre magique aux 1 000 usages et bienfaits

Focus sur le Baobab : Vous saurez tout sur cet arbre mythique, ses origines, ses utilisations et ses bienfaits.

Tout savoir sur le baobab

LE BAOBAB, L'ARBRE MAGIQUE AUX 1 000 USAGES : SES ORIGINES , SES UTILISATIONS , SES BIENFAITS.

Le baobab est un arbre majestueux, qui a traversé l'histoire jusqu'à nos jours.
Découvrez cette ressource incroyable pour la beauté au naturel.

Sommaire :

FICHE D'IDENTITÉ

Nom : Baobab.
Autres noms : Adansonia digitata (en Latin), lalo (en Wolof)
Origine : Kenya, Malawi, Zambie, Sénégal
Famille botanique : Bombacaceae
Parties utilisées : Feuilles, racines, pulpe, graines, fruits, écorce

L'arbre et ses caractéristiques

Le Baobab est un arbre typique des plaines africaines connu à travers le monde pour sa forme très caractéristique et sa longévité exceptionnelle. Le Baobab est très massif et plus large que haut, il peut atteindre 25 m de haut et plus de 20m de circonférence, son diamètre atteint 5 à 7 m.

Il est souvent appelé arbre à l’envers en raison de ses branches qui lorsqu’elles sont nues, ressemblent fortement à des racines.
Au sommet du tronc du Baobab on trouve un trou au bois mou, gorgé d’eau, ce qui lui vaut son surnom d’ « arbre bouteille ». Il possède des branches irrégulières qui, 9 mois sur 12, n’ont pas de feuilles. Cela correspond à la saison sèche.En revanche, pendant la saison des pluies, il absorbe et stocke l’eau dans son vaste tronc, ce qui lui permet de produire un fruit riche en nutriments pendant la saison sèche, alors que tout est sec et aride autour.

Le fruit du Baobab également appelé « pain de singe » contient plusieurs centaines de graines enrobées de pulpe déshydratée. D’ailleurs, Baobab vient de l’arabe « bu hibab » qui signifie « fruit à nombreuses graines ». Ces graines et pulpes sont entourées d’une coque assez dure d’environ 20cm de long et 10cm de diamètre.

Cet arbre a pour caractéristique sa longévité incroyable : certains Baobab ont plus de 2 000 ans. En revanche, leur croissance est très lente.
Si le Baobab est si connu c’est donc principalement pour sa forme si particulière, mais c’est loin d’être l’unique raison. En effet, ses propriétés sont nombreuses et toutes les parties de l’arbre peuvent être utilisées. Cependant, il reste essentiellement exploité à l’état spontané pour ses fruits ou ses feuilles.

Histoire, origine et culture du baobab

LE BAOBAB DANS LA CULTURE ET TRADITION AFRICAINE

Le Baobab est l’emblème du Sénégal et de la Guinée, mais aussi un symbole de l’Afrique, il a une immense valeur patrimoniale et culturelle. Il est d’ailleurs au centre de nombreux mythes et légendes tant il est ancré dans les cultures traditionnelles locales.

Quand ils meurent, les Baobabs pourrissent de l’intérieur et s’effondrent pour ne laisser qu’un simple tas de fibres. C’est pour cette raison que beaucoup pensent que le Baobab ne meurt pas mais disparaît. Cela donne encore plus de mystère au Baobab qui est une espèce préhistorique et qui a précédé à la fois l’humanité et la scission des continents il y a plus de 200 millions d’années. Malheureusement, les effets du dérèglement climatique affectent cet arbre millénaire. Depuis 10 à 15 ans leur disparition a rapidement augmenté à cause températures très élevés et de la sécheresse.

LE BAOBAB EN QUELQUES CHIFFRES :

  • 200 : Un baobab produit entre 100 et 200 fruits par an.
  • 2450 ans : C’est l’âge du plus vieux, originaire du Zimbabwe en Afrique et classé monument national.
  • 20m : C’est la circonférence du plus gros Baobab. Sa hauteur, elle, peut atteindre 25m.

Comment obtient-on l'huile et la poudre de Baobab ?

Extraction et récolte

Dans la tradition africaine c’est un sacrilège de couper cet arbre majestueux.Il est donc essentiellement exploité à l’état spontané pour ses feuilles et ses fruits. Son écorce grise et fibreuse est aussi parfois exploitée mais elle a la particularité de se régénérer seule.

En Afrique du Sud, ce sont uniquement les femmes qui s’occupent de la récolte. Elles ramassent les fruits tombés au pied des arbres. A Mutale par exemple, une commune de la province du Limpopo, les femmes se sont regroupées et sont un bon millier à vivre de la récolte du « Pain de singe » qui permet l’extraction d’une huile végétale rare et précieuse.

Propriétés du Baobab

« Arbre magique », « arbre pharmacien » ou encore « arbre de la vie », les surnoms ne manquent pas pour le Baobab tant ses propriétés sont nombreuses et impressionnantes. Toutes les parties de l’arbre peuvent être exploitées pour de multiples utilisations : racines, tronc, écorce, feuilles, pulpe, graines...

Les usages sont traditionnellement thérapeutiques, nutritionnels et culturels mais ils sont aussi aujourd’hui cosmétiques. Dans la pharmacopée traditionnelle africaine, le Baobab entre également dans la préparation de nombreux remèdes.

LES FRUITS DU BAOBAB (GRAINES ET PULPE)
La pulpe de Baobab

Riche en vitamine C, en calcium et magnésium, la pulpe de Baobab a un fort potentiel nutritif.


On peut mâcher la pulpe ou l’avaler, ou bien la dissoudre dans de l’eau et / ou du lait concentré pour en faire une boisson rafraîchissante et énergétique appelée « bouye » au Sénégal.

La pulpe de Baobab est utilisée depuis des décennies dans la médecine traditionnelle africaine pour rééquilibrer les fonctions principales du corps en apportant bien-être et énergie.

Elle est largement utilisée comme fébrifuge, analgésique, anti- diarréhique ou anti-dysentérique.

La pulpe de Baobab est également 6 fois plus riche en vitamine C que l’orange et 4 fois plus riche en calcium que le lait.

Elle peut également être rôtie et moulue pour en faire une boisson semblable à du café

Les graines de Baobab

Source de protéines, les graines de Baobab se consomment grillées et on peut en extraire une huile alimentaire.


L’huile de baobab extraite des graines contenues dans les fruits est exceptionnellement assouplissante et adoucissante.
Son atout est sa richesse en antioxydants et son équilibre entre les acides gras saturés et insaturés qui la composent.


L’huile végétale de Baobab nourrit et assouplit les peaux les plus sèches (idéale en cas de vergetures) ainsi que les cheveux abîmés ou crépus.

L'écorce de Baobab

L’écorce fibreuse du Baobab sert à confectionner cordes et cordages.

En revanche, son bois est trop mou et gorgé d'eau pour être utilisé.

Les éléphants mâchent cette écorce gorgée d’eau pendant la saison sèche. Les feuilles de Baobab - La décoction de feuilles de Baobab est utilisée contre le paludisme.

Riches en vitamines A et C, en fer et en calcium elles se consomment bouillies ou séchées et ont un gout acidulé.

Les plus jeunes feuilles de Baobab peuvent être consommées comme légume mais le plus souvent elles sont séchées puis réduites en poudre. 

Les feuilles de Baobab sont riches en acides aminés et vitamines. Elles sont utilisées dans la cuisine traditionnelle comme élément liant dans les sauces en raison de leur faculté à créer une texture gélifiée.

Les racines de Baobab

Les jeunes pousses et les racines des jeunes plants de Baobab peuvent se manger comme des asperges.

Posté le : nov. 26, 2019
Publié le : Blog
Auteur : MARYAM KEITA

Retrouvez les 3 produits utilisés dans cet article :

Laissez votre commentaire

check Product added to compare.