Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Derniers articles

Commentaires

  • Publié le : mai 6, 2019
    Auteur : Stephanie

    Bonjour, Ma question est sans doute bête mais je ne suis pas encore...

  • Publié le : mai 2, 2019
    Auteur : Waamcosmetics

    Bonjour, Vous pouvez conserver le masque au frais et le détendre avec un peu...

  • Publié le : mai 2, 2019
    Auteur : Waamcosmetics

    Bonjour, Le masque ne doit pas avoir une texture trop compacte. Vous ajouter...

Tags du blog

Huiles essentielles : Tout ce que vous devez savoir (FAQ)
Huiles essentielles : Tout ce que vous devez savoir (FAQ)

Ce post vous permettra de comprendre dans le détail et de manière simple, ce qu'est une huile essentielle. Extraction, utilisations, bienfaits ou encore contre-indications; vous les connaîtrez sur le bout des doigts !

Les bases des huiles essentielles

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Les "huiles essentielles" ou "essences végétales", sont des molécules liquides fortement actives obtenues par distillation de plantes aromatiques. Elles sont utilisées depuis des millénaires pour leurs puissantes propriétés thérapeutiques.

Comment obtient-on une huile essentielle ?

Une huile essentielle est obtenue grâce à un procédé appelé distillation. Une partie de la plante aromatique (fleurs, feuille, écorce) dont on veut obtenir l’huile essentielle est chauffée, jusqu’à obtenir une vapeur d’eau contenant tous les principes actifs de la plante.

Le liquide issu de la condensation est composé de deux phases non miscibles. L’eau de distillation, aussi nommée hydrolat et l’huile essentielle qui se situe au-dessus en raison de sa densité. Il est ensuite aisé de récupérer l’huile essentielle.

Il existe également un autre moyen d’obtention utilisé cette fois, pour obtenir les huiles essentielles d’agrumes comme le citron ou l’orange. L’extraction se fait dans ce cas sans utilisation de chaleur, les écorces sont pressées à froid pour libérer les extraits actifs.

Pourquoi les huiles essentielles sont parfois très chères ?

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’un prix élevé d’une huile essentielle.

La principale explication est la quantité de plante nécessaire à l’obtention de l’huile essentielle.

Par exemple, pour obtenir 1kg d’huile essentielle de Rose de Damas, il faut environ 4 tonnes de fleurs. Tandis que pour 1kg d’huile essentielle de lavande, il faut seulement 150kg de fleurs.

Les écarts de prix sont donc facilement compréhensibles.

Le fait qu’une huile essentielle soit 100% biologique est aussi une raison pouvant justifier un prix élevé, puisque des contrôles sont réalisés pour obtenir une certification.

Il ne faut pas oublier non plus l’origine de certaines plantes aromatiques. Dans ce cas, on doit prendre en compte dans le prix, les coûts de transport.

La plante peut également être une plante rare ou compliquée à faire pousser. Ces différents facteurs peuvent donc être déterminant pour fixer le prix d'une huile essentielle.

Quels critères regarder pour bien choisir ses huiles essentielles ?

Il est important de choisir des huiles essentielles 100% pures. C’est-à-dire qu’elles n’ont pas été diluées ou modifiées. Elles doivent également être naturelles : les huiles essentielles synthétiques sont à éviter.

Pour vous aider dans votre choix, vous pouvez vous fier à deux labels. HEBBD qui signifie « Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie » et HECT qui signifie « Huile Essentielle Chémotypée ». Ces deux labels garantissent des huiles essentielles 100% pures et naturelles, plus efficaces et moins toxiques.

Ils contrôlent également le mode d’obtention des huiles essentielles.

Seules les extractions par distillation et par pression à froid sont autorisées car il s’agit des plus respectueuses pour la plante et ses propriétés. L’origine des plantes est aussi scrupuleusement contrôlée. Avec ces deux labels, vous avez la garantie d’une huile essentielle de qualité.

L’utilisation des huiles essentielles

Est-ce que les huiles essentielles sont dangereuses ?

Bien que naturelles, les huiles essentielles ne sont pas inoffensives et ne constituent pas une médecine douce. Ce sont des produits très concentrés en actifs et pouvant provoquer différents symptômes en cas de surdosage.

Les principaux sont : irritations, allergies, nausées, vomissements, diarrhées, convulsions, problèmes respiratoires. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à la toxicité des huiles essentielles, notamment les personnes ayant des allergies, de l’asthme, de l’épilepsie ou les jeunes enfants.

En cas d’accident contactez immédiatement votre médecin ou un centre antipoison.

Y a-t-il des doses à respecter ?

Il est fondamental de respecter les doses. Si ça n’est pas le cas, l’utilisation des huiles essentielles peut devenir dangereuse voir toxique. La durée du traitement est également à respecter scrupuleusement.

Les équivalences :

- 1ml = +/- 25 gouttes

- 5ml = +/- 100 gouttes = 1 cuillère à café

- 20ml = une cuillère à soupe

Posologie par jour pour un adulte : Chaque huile essentielle a sa propre posologie, il convient donc de bien se renseigner auprès de son médecin avant de commencer tout traitement à base d’huile essentielle.

Les doses à respecter en % dépendent de l’utilisation qui est faite de l’huile essentielle :

- Crème visage : 0,1 à 1%

- Lait corps, lotion : 1 à 2%

- Shampooing et après-shampooing : 0,5-1,5%

- Crème de massage : 2 %

- Répulsif insectes : 2 à 2,5 %

- Pommade : 3 à 5%

- Huile de massage : 2 à 10%

- Inhalation sèche : 2–3 gouttes sur un mouchoir

- Inhalation humide : 6 –10 gouttes dans 250 ml d'eau (selon l‘âge)

- Bain (adulte) : 10 gouttes maximum à diluer dans une base neutre

Mémo - On obtient une concentration de 1% en mettant :

- 1 goutte dans 1 cuillère à café

- 4 gouttes dans 1 cuillère à soupe

- 20 gouttes dans 10 cl

Quelles précautions prendre avant utilisation ?

Tant les huiles essentielles sont actives, il est fortement recommandé de réaliser un test sur une petite zone ou dans le pli du coude, 24h avant son utilisation pour limiter les risques de réactions.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures, elles doivent toujours être diluées ou appliquées sur un support.

Par voie orale : Dilution de l’huile essentielle sur un support. Il existe des comprimés neutres adaptés, sinon il est possible de les mettre sur des supports solides comme : un demi carré de sucre, une demi-cuillère à café de miel ou d’huile végétale. Attention : En cas de diabète, favoriser l’huile végétale.

En application cutanée ou en massage : Pour cette utilisation il est conseillé de diluer l’huile essentielle dans une huile végétale adaptée. En général, 1 à 2 gouttes d'huile essentielle pour une cuillère à soupe d’huile végétale convient. Attention toutefois à bien se renseigner avant, car les dosages peuvent changer d’une huile essentielle à une autre.

En actif cosmétique : Il est tout à fait possible d’intégrer des huiles essentielles à vos préparations de cosmétiques ou de les incorporer dans votre crème de jour ou de nuit. Cependant il faut toujours le faire à froid, à la fin de vos préparations. Et surtout, respecter les dosages. Elles ne doivent pas représenter plus de 2% de la préparation pour un soin du visage et environ 5% pour un soin du corps.

En diffusion atmosphérique : Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées avec des diffuseurs pour assainir l’air et parfumer une pièce. Attention : certaines huiles essentielles ne s’utilisent pas en diffusion. Il faut également prendre des précautions pour les femmes enceintes et les enfants. Il est recommandé de ne pas diffuser d’huile essentielle dans une chambre pendant le sommeil, ni juste avant le coucher. Ne pas diffuser dans des espaces non ventilés. Eviter la diffusion prolongée. Ne pas laisser les huiles essentielles à la porter des enfants et des animaux.

En inhalation : dans un bol d’eau chaude ou en inhalation sèche sur un mouchoir.

En bain aromatique : Toujours les mélanger à une base neutre avant de les ajouter dans votre bain pour éviter quelles restent à la surface de l’eau puisqu’elles ne sont pas miscibles. Si elles restent en surface, il y a des risques de brûlures au contact de la peau.

En cuisine : Pour parfumer les plats certaines huiles essentielles peuvent être utilisées. Mais seulement 1 à 2 gouttes pour un plat, pas plus.

Peut-on s’exposer au soleil après avoir utilisé des huiles essentielles ?

Certaines huiles essentielles sont dites photo-sensibilisantes. C’est-à-dire qu’une réaction est possible lorsque la peau est exposée à la lumière du soleil après avoir appliqué ou ingéré le produit. La réaction est due à l’activation de la substance par les rayons UV et provoque des irritations, tâches ou rougeurs.

Les huiles essentielles concernées sont surtout les huiles essentielles issues des agrumes (pamplemousse, citron, orange) car elles possèdent des furocoumarines qui favorisent la production de mélanine. Par précaution, il est conseillé pour toutes les huiles essentielles, de ne pas s’exposer au soleil dans les 12 heures qui suivent leur application ou leur absorption. C’est pour cette raison que leur utilisation est plutôt conseillée le soir.

Que faire en cas de contact avec les yeux ?

En cas de contact accidentel avec les yeux, dans un premier temps, rincer abondamment les yeux avec de l’eau fraîche. 

Cependant, cela ne sera pas suffisant puisque les huiles essentielles ne sont pas miscibles dans l’eau. Il vous faudra alors essuyer l’œil avec un coton imprégné d’huile végétale neutre comme l’huile d’amande douce, de noyau d’abricot ou de noisette. Si une douleur ou une gêne persiste, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Comment bien conserver une huile essentielle ?

Il est impératif de conserver les huiles essentielles à l’abri de la lumière.

C’est d’ailleurs pour vous faciliter et vous garantir une meilleure conservation que nous avons pris la décision de les fournir dans un étui en carton. Ainsi vous pouvez la laisser où vous le souhaitez tant qu’elle est dans son étui. Les huiles essentielles se conservent obligatoirement à l’abri de l’air, dans leur flacon ambré fermé.

Il est également conseillé de les protéger des grandes chaleurs, des grands froids et de l’humidité. Officiellement, pour des raisons de précautions il est indiqué que les huiles essentielles se conservent 3 ans, mais bien conservées elles restent actives et conservent leurs propriétés jusqu’à 10 ans. Cependant, les huiles essentielles obtenues à partir d’agrumes se conservent moins longtemps que celles issues de plantes. Leurs dates de péremption est de 3 ans.

Qui peut utiliser les huiles essentielles ?

Peut-on utiliser les huiles essentielles pour les enfants ?

Pour les moins de trois ans, l’utilisation des huiles essentielles est interdite que ce soit par voie orale ou pure en massage, car elles sont irritantes pour les peaux fragiles des enfants. Au-delà de trois ans, il est conseillé de toujours demander un avis médical avant d’utiliser les huiles essentielles pour l’enfant. Elles sont fortement déconseillées pour les moins de 7 ans. Avec ce conseil médical il pourra être possible d’utiliser des huiles essentielles dans des cas précis avec des doses définies.

Peut-on utiliser les huiles essentielles lorsqu’on est enceinte ?

Il est fortement déconseillé d’utiliser les huiles essentielles lors du premier trimestre.

En réalité cela dépend beaucoup des doses et des zones d’applications, mais il ne faut pas prendre de risques, mieux vaut être prudent. Il est possible à partir du second trimestre d’utiliser certaines huiles essentielles tant que certaines précautions sont respectées.

Et l’avis médical reste essentiel avant toute utilisation. En revanche dans tous les cas il est conseillé d’éviter d’en utiliser par absorption ou en application directe sur le ventre.

Les principales huiles essentielles interdites pendant l’intégralité de la grossesse sont :

- Palmarosa - Thym vulgaire à géraniol et à thymol - Giroflier - Cannelle - Fenouil - Niaouli - Origan compact - Sauge officinale - Romarin à camphre - Hysope officinale - Menthe poivrée

Attention : La liste précédente n’est pas exhaustive et il est important de rester prudent avec l’utilisation de toutes les huiles essentielles. Il faut éviter toutes celles qui contiennent des cétones et celles dites oestrogéniques.

Peut-on utiliser les huiles essentielles lorsque l'on allaite ?

Durant la période de grossesse, il est important de prendre des précautions et de faire attention, mais toutes les huiles essentielles ne sont pas interdites. Certaines peuvent être utiles après l’accouchement pour se relaxer ou favoriser la lactation. 

Il est important de toujours demander l’avis d’un médecin concernant les doses à respecter ainsi que la durée du traitement.

Les précautions à prendre sont d’éviter les huiles essentielles trop fortes, toujours diluer les huiles essentielles en respectant les dosages, ne pas appliquer les huiles essentielles fortes dans un endroit où le bébé peut les inhaler.

Nous espérons que nous avons répondu à toutes vos interrogations et que vous vous sentez prêt(e) à utiliser les huiles essentielles en toute sérénité désormais !

Posté le : nov. 26, 2019
Publié le : Blog
Auteur : MARYAM KEITA

Laissez votre commentaire

check Product added to compare.